L’étranger, c’est le migrant. Quand on l’a approché, quand on est entré dans son intimité, ce n’est plus un étranger. C’est un homme.

De la rencontre de migrants d’hier et d’aujourd’hui, est née cette initiative littéraire et photographique des Écrivains publics de Wallonie picarde [PAC Wapi], concrétisée grâce au concours du photographe Benoît Dochy et d’écrivains, poètes et artistes de la région. Une galerie de portraits d’hommes et de femmes associés à un objet personnel donne à voir les histoires de vie recueillies par les Écrivains publics – parcours douloureux de demandeurs d’asile récemment arrivés à Tournai qui, au prix de l’exil, luttent pour leur liberté et la démocratie –, mais aussi celles de personnes issues des précédentes vagues migratoires. L’exposition livre aussi en forme brève l’interprétation des poètes. Ces portraits, imprimés sur bâches, sont exposés en extérieur dans la ville et ont donné lieu à la publication d’un ouvrage par le PAC. Ils sont complétés par des portraits vidéo réalisés par Notélé et projetés sur écran dans l’espace d’accueil, Place de l’Évêché.

Lusine Poghosyan, Arménienne

en

Partenariat avec

Jeudi 01 Septembre

18:30

Entrée libre

Vernissage le jeudi 1er septembre à 18h30 à l’Office du Tourisme.
Exposition visible du vendredi 2 au dimanche 4 septembre.

La Place de l’Évêché

Lieu privilégié du festival, cette place prolonge la nef restaurée de la…

Retour au programme