Illustrant le concept même du festival, Michel Onfray confie son rapport personnel à la musique. Que lui dit la musique ? Quels sont ses maîtres en sortilèges musicaux ? Quels rapports entretiennent musique et philosophie ?

Un échange à deux voix avec Jean-Yves Clément, accompagné au piano par Éliane Reyes.

 

[…] Car nous n’aimons que les musiques qui nous ressemblent – comme Malaparte voulait une maison qui nous ressemble. Des musiques qui entrent en résonance et en harmonie avec notre âme. Les couleurs de notre tempérament, la forme de notre caractère se reconnaissent dans les couleurs et les formes de la musique. Schubert fut la couleur de mon âme mélancolique avant que la bile noire ne se dissipe après la lecture de la philosophie antique – Diogène et Aristippe entre autres –   qui montrait la direction d’un consentement joyeux de la vie.

J’aime donc les musiques dans lesquelles je trouve la force et la puissance d’une énergie construite, le caractère et le tempérament d’une signature reconnaissable, une célébration des flux qui bruissent dans la vie et constituent la trame et la matière du réel, une mise en scène des débordements d’une âme conquérante… Dans le désordre, j’aime : les pulsations de Vivaldi, la joie de Scarlatti, la grâce de Rameau, la sauvagerie de Varèse, la puissance de Scelsi, l’élégance de Couperin, le souffle de Sibélius… Puccini qui dit le plaisir et l’hédonisme simples […]

Extrait  de La raison des sortilèges,
entretien sur la musique,
Michel Onfray avec Jean-Yves Clément,
éditions Autrement

les

Invités

Vendredi 01 Septembre

de 16:00 à 17:15

Entrée : 14€
Abonnés : 10€
Enfants et -30 ans : 8€

La Halle aux draps

Ce remarquable bâtiment de style Renaissance a été construit en 1610 par…

Retour au programme