Utopia, un petit livre publié en 1516 à Louvain, à l’initiative d’Erasme, va connaître un destin mondial en forgeant le concept d’utopie. Son auteur, Thomas More, était chancelier du roi Henry VIII. Depuis lors, de grandes utopies ont été réalisées : le suffrage universel, la démocratie, la sécurité sociale, les congés payés… Quelles sont nos utopies du temps présent ?

Osons, imaginons « Par-delà l’utopie avec un U majuscule, il s’agit de mettre en avant une multitude d’utopies avec un u minuscule, une multitude d’idées modestes mais audacieuses qui ne sont réalisées nulle part et peuvent sembler irréalisables mais n’en méritent pas moins de nourrir nos espoirs. […] L’imagination est indispensable. Une imagination critique, interdisciplinaire, qui ose se projeter dans l’avenir, pour l’anticiper, pour contribuer à le façonner. […] Osons imaginer un monde meilleur. »

Extrait de la préface de Philippe Van Parijs de l’ouvrage collectif Chemins d’Utopie [Presses universitaires de Louvain]

 

« Je considère avoir eu l’immense privilège d’étudier des ‘visions’ pour le Grand Paris, Bruxelles 2040, Lille 2030, la Nouvelle Moscou et Montpellier 2040. Ces ouvertures vers le futur, l’inconnu… ne doivent pas être sous-estimées. Même si leurs résultats ne sont pas immédiatement visibles, ces travaux auront sans doute une influence dans la longue durée. L’idée de possibilité, centrale à la construction d’une ‘vision’, fait émerger des problèmes d’envergure. D’un côté, l’idée de possible est alimentée par ce que le philosophe Ernst Bloch appelait ‘Principe espérance’ et par la confiance en notre capacité de renverser les défis que les territoires urbains nous posent aujourd’hui. De l’autre, la critique du philosophe Hans Jonas à Ernst Bloch nous rappelle la nécessité d’affirmer la présence de la limite en intégrant le ‘principe de responsabilité’. ‘Principe d’espérance’ et ‘principe de responsabilité’ : c’est là un enjeu central au projet contemporain. »

Extrait de Métamorphose de l’ordinaire, Paola Viganó [Parenthèses]

 

« L’Utopie de Thomas More, c’est l’ambition de transgresser joyeusement les limites du ‘politiquement faisable’ »

Philippe Van Parijs, interviewé par William Burton dans Le Soir du 25 février 2015

 

Deuxième partie de soirée Outlandish

les

Invités

En partenariat avec le groupe de travail Architecture contemporaine du Conseil de Développement de Wallonie picarde

Vendredi 02 Septembre

de 18:00 à 19:15

Dans:

Gratuit sur réservation

La cour de l’Évêché

Située sur une place à l’arrière de la Cathédrale, la résidence de…

Retour au programme