Quand un insoumis s’adresse aux jeunes sur le métier de vivre aujourd’hui

Comment celui dont la route est marquée par l’engagement depuis son accompagnement de Che Guevara et son emprisonnement en Bolivie fait-il un bilan, 50 ans après, en s’adressant à son fils ?

Que dit cet insoumis habitué à penser à rebrousse-poil?

Un dépôt de bilan peut se consigner dans la bonne humeur, avec clins d’œil et sourires. C’est cette variante teintée d’humour, rarement pratiquée au tribunal de commerce, qu’a choisie Régis Debray, dans cette lettre d’un père à son fils bachelier, en quête de conseils sur la filière à suivre. Littérature, sociologie, politique, sciences dures? En empruntant le langage entrepreneurial, celui de notre temps, l’auteur lui expose les bénéfices qu’un jeune homme peut dorénavant attendre de ces divers investissements. En lui recommandant instamment d’éviter la politique.

Bien au-delà de simples conseils d’orientation professionnelle, ce livre-testament voudrait faire le point sur le métier de vivre dans le monde d’aujourd’hui, sans rien sacrifier aux convenances.

[…] Castriste à vingt ans et partisan de la lutte armée contre les dictatures d’Amérique latine, j’ai vu l’une après l’autre ces insurrections défaites. Socialiste assagi et bon teint, j’ai vu s’épanouir à domicile un hypercapitalisme bon teint omnisports, en forme olympique, et les écarts de richesse se creuser partout alentour. Misant mes dernières cartouches sur le renouveau d’une République à la française, j’y ai vu prendre ses aises, sans complexe, une démocratie à l’anglo-saxonne, le relation client remplaçant un à un les services publics. Et l’ancienne « embêteuse du monde » rétive à l’alignement s’enliser dans les marais de l’Euroland, capitale Berlin.

Je te passe les déboires, côté états de service personnels: avoir raté au Chili l’enlèvement de Barbie, vainement attendu le Québec libre et l’avènement de Chevènement président, que le siège des Nations Unies quitte New York pour Jérusalem, ville Universelle, comme je l’avais préconisé, et que le programme du Conseil de la Résistance sorte un jour de l’oubli. Tous les bilans de faillite, sache-le, ne sont pas délictueux ni frauduleux, le mien se nomme le train du monde. […]

Extrait de Bilan de faillite, Gallimard, 2018

les

Invités

Dimanche 02 Septembre

de 14:30 à 16:00

Dans:

Entrée: 16€
Prix Pass: 12€
Enfants et – 30 ans: 8€

La Halle aux draps

Ce remarquable bâtiment de style Renaissance a été construit en 1610 par…

Retour au programme