Y a-t-il encore une place pour l’érotisme dans notre monde ?

Naïvement, on serait tenté de penser que le baiser est un geste universel, que tout autour de la terre et depuis la nuit des temps, ceux qui s’aiment échangent cette caresse de leurs lèvres. Il n’en est rien ! Le baiser tel que nous le pratiquons est en fait une invention romaine, qui a perduré sous le christianisme car les premiers chrétiens échangeaient entre eux un basium, un «saint baiser»…

Il a été célébré par les humanistes et les poètes de la Renaissance, exalté par Rousseau qui invente le baiser romantique, détourné par Sade qui invente le baiser libertin. Et il faut attendre le cinéma hollywoodien pour qu’il se globalise au XXe siècle, à l’instar de la pizza, de la consommation de café ou de vodka. Mais justement, si le baiser a une histoire… son âge d’or est-il derrière nous ?

A-t-il encore une place dans un monde où la pornographie règne sur l’imaginaire des corps amoureux ?

Le saxophoniste Raphaël Imbert et le clarinettiste Charles Michiels improviseront des enlacements musicaux.

les

Invités

Dimanche 02 Septembre

de 16:00 à 17:00

Entrée: 10€
Prix Pass: 8€
Enfants et – 30 ans: 8€

La cour de l’Évêché

Située sur une place à l’arrière de la Cathédrale, la résidence de…

Retour au programme