Dire le dernier jour… c’est aussi dire la vie.

Autant de manières de célébrer la vie à travers la mort, autant de manières de vivre que de mourir. Jean-Luc Outers renoue donc avec la tradition du Tombeau, tour à tour épitaphe, oraison, pure élégie ou déploration. Se fondant sur des écrits et des témoignages, il donne pourtant le sentiment de raconter des histoires proches de la fiction, dont les héros auront marqué sa vie. Parmi eux, on reconnaîtra les écrivains, Simon Leys, Hugo Claus…

Programme musical :
Benjamin Britten, 1er Quatuor, 3e mouvement : écrit en 1941, cette grande pièce du XXe siècle a été utilisée plus tard par le compositeur pour suggérer l’océan, qui passionna tant Simon Leys qu’il demanda à ce que ses cendres soient dispersées depuis un voilier.

Ludwig van Beethoven, extrait de l’opus 132, 3e mouvement : Heiliger Dankgesang [Chant sacré d’action de grâce d’un convalescent à la Divinité]. Bien que Beethoven ne se soit jamais expliqué sur un titre, on s’accorde à entendre dans cette musique la sérénité recouvrée au sortir d’une crise existentielle cruciale. De Beethoven, faisant la paix avec lui-même, à Claus qui se décide pour une euthanasie, le rapprochement s’imposait.

 

les

Invités

Samedi 01 Septembre

de 14:00 à 15:15

Dans:

Entrée: 14€
Prix Pass: 10€
Enfants et – 30 ans: 8€

La maison de la culture

En cours de rénovation, cet imposant bâtiment, conçu par l'architecte Simone Guillissen-Hoa…

Retour au programme