Un philosophe, un comédien, des chanteurs et un pianiste vont prendre le risque, dans un spectacle tout à fait singulier, de mêler toutes les impuretés de la philosophie et des arts

La philosophie s’est toujours située dans un langage impur: il y a eu de la philosophie présentée comme un traité de mathématiques [Spinoza], et il y a aussi eu de la philosophie présentée comme un poème [Lucrèce]. Platon utilise les ressources du théâtre [le dialogue], mais aussi celle de la poésie [les mythes] ou bien celles des mathématiques [la notion de preuve, et les exemples géométriques].

Du côté des arts, l’impureté existe tout autant. Des exemples frappants sont ceux du lied [allemand] ou de la mélodie [française] pendant tout le XIXe siècle: la «mise en musique» de grands poèmes propose au créateur de terribles difficultés. Comment reprendre la musique de la langue dans l’ordre tout à fait différent de la musique pure ? Comment faire consonner ces deux registres ? C’est un défi considérable de mêler toutes ces impuretés. Un philosophe, Alain Badiou, va présenter et lier entre elles dix mélodies écrites par sept musiciens sur les vers de cinq grands poètes. Il le fera en complicité, d’abord, avec la poésie: l’acteur François Marthouret lira les poèmes. Ensuite avec la musique: après chaque lecture d’un des poèmes, on entendra la mélodie correspondante, interprétée par Karim Gharbi, Joëlle Charlier et Dorian Dumont.

 

Programme

Théophile Gauthier
1. Villanelle. Berlioz.
2. Les papillons. Chausson.
Aragon
3. J’entends, j’entends.
Jean Ferrat
Baudelaire
4. L’invitation au voyage.
Duparc
5. Harmonie du soir.
Léo Ferré
Leconte de Lisle
7. Phidylé. Duparc
Aragon
6. Il n’y a pas d’amour heureux. Brassens
Verlaine
8. Mandoline. Fauré.
9. Mandoline. Debussy.
10. Il pleure dans mon cœur. Karim Gharbi.

les

Invités

Dimanche 02 Septembre

de 10:30 à 12:15

Entrée: 14€
Prix Pass: 10€
Enfants et – 30 ans: 8€

La cour de l’Évêché

Située sur une place à l’arrière de la Cathédrale, la résidence de…

Retour au programme