UNE SCENOGRAPHIE RELATIONNELLE

Venez habiter le monde avec les [rencontres] Inattendues…

Le festival les [rencontres] Inattendues est implanté au coeur du patrimoine tournaisien mais aussi dans l’espace public de façon à en habiter un maximum d’espaces.

L’un des temples du Festival est sans conteste la Cathédrale Notre-Dame de Tournai ! Unique cathédrale classée à l’UNESCO en Belgique, la grande dame a vu ces huit dernières années quelques figures de la philosophie et de la musique fouler son sol : Jordi Savall et Luc Ferry, Edgar Morin, Ramzi Aburedwan et Eloi Baudimont, Alain Badiou et Denis Lavant, … Joyau de l’architecture médiévale, entre spiritualité et poésie, elle est un lieu que chacun habite à sa façon. Occuper l’espace public et en faire un lieu créateur de rencontres est l’une des dynamiques fondatrices d’On est Tou.te.s… La Brasserie Philosophale est un prétexte pour se ré-approprier la rue en en faisant un grand comptoir, accueillant, questionnant et confrontant. À travers des installations surréalistes et inhabituelles et des présences humaines qui l’habite autrement, elle provoque la rencontre spontanée et questionne notre relation au monde.

Cette construction collective est le fruit d’un « imaginaire relationnel » élaboré au fil des ateliers dont la scénographie est coordonnée par Thomas Marchal La fumisterie et Yves Coumans Les passeurs de rêves.

La Fumisterie est une compagnie pluridisciplinaire qui navigue entre arts vivants et arts plastiques. Elle utilise principalement du matériel de récupération pour réaliser des spectacles & scénographies pour divers événements et festivals en Belgique et en Europe. Depuis deux ans, La Fumisterie rêve et crée avec le collectif On est Tou.te.s… des lieux et des objets interactifs, insolites et conviviaux pour que la philosophie se manifeste dans l’espace public pendant le festival.

Les Passeurs de Rêves est une compagnie à géométrie variable qui désire toucher tous les publics dans l’espace public. Marionnettes géantes, scénographies, théâtre et musiques de rue, créations de costumes, écritures, formations, créations participatives permettant à des quartiers ou des villages de renouer des liens sociaux, parades citoyennes, événementiels à visage humain, spectacles intimistes dans des lieux incongrus sont les multiples facettes de leur aventure artistique pluridisciplinaire.

Exploitant les espaces et lieux divers, les scénographes des [rencontres] Inattendues parviennent chaque année à apporter leur touche personnelle, travaillant de concert avec les acteurs de terrain, mais aussi avec la photographe Véronique Pipers qui retrace en portraits sa passion.

‘ Sapiens peut se montrer capable du plus haut niveau de la Relation, ou alors y sévir en infirme, meurtrier de cette même Relation. Accepter l’opacité de l’Autre, « tout l’Autre », l’imprévisibilité de ses choix, de sa nature réelle, c’est déjà renoncer à dominer l’Autre, à dominer « tout Autre », et par là même à dominer le monde. C’est entrer dans une disponibilité quant à la perception de ce qu’est le monde, et de la possibilité d’y vivre au plus décent. ’

Patrick Chamoiseau / Frères Migrants